mercredi 11 avril 2018

#28 Bantam (Dans la lignée des champions) - Mario Francis

Titre: Bantam (Dans la lignée des champions)
Auteur: Mario Francis
Maison d'éditions: Les Éditions de la Bagnole
Longueur: 193 pages
Note: 4,5/5
Langue officielle: Français (Canada)

Cet écrivain a déjà écrit des romans d'horreur pour le public adulte dans le monde de la littérature. C'est par la suite qu'il a décidé d'écrire une série destinée aux adolescents. Ce n'est pas tout: il a aussi déjà écrit des bandes-dessinées.

Janeau Trudel évolue maintenant dans le bantam AA aux côtés de son ami Joey Boulet. Mais sa nouvelle formation n'a pas ce qu'il faut pour rivaliser avec les meilleures. Quelques matchs après le début de la saison, son entraîneur de toujours est remplacé par Benoît Thibault, qui a déjà dirigé dans le midget AAA et préconise un jeu défensif à outrance. Le jeune attaquant vivra de bien difficiles moments. Il songera même à abandonner le hockey. Mais les vrais champions ne renoncent jamais...

J'ai découvert cette série à cause de l'acteur Antoine-Olivier Pilon qui interprète Janeau dans le film. J'avais déjà lu le premier tome de la série (Pee-Wee) et j'ai décidé de continuer la série avec le deuxième tome.

Le thème n'a toujours pas changé dans ce deuxième tome: le hockey est toujours le sujet principal. J'ai bien aimé que le sujet n'ait point changé, mais que les aventures dans le monde de ce sport soient différentes. Ce ne sont pas les mêmes problèmes que rencontrent les adolescents et le hockey n'est plus appliqué de la même manière.

Les personnages ont beaucoup évolué dans ce deuxième roman. Janeau a décidé de commencer à s'entraîner pour améliorer son talent, sa relation avec son père a aussi changé. Julie a accepté de devenir gardienne de but pour une équipe féminine: j'ai beaucoup aimé qu'elle ait toujours sa place dans l'histoire même si elle n'est plus dans l'équipe des garçons. Joey a beaucoup changé, il est devenu un bon ami sur qui Janeau peut compter et a découvert les mauvais côtés de sa relation avec son père.

J'ai beaucoup apprécié Carl Trudel dans ce tome, le père de Janeau. Dans Pee-Wee, il faisait davantage pitié et c'était la victime dans l'histoire. Par contre, il a réussi à approfondir ses connaissances à propos du hockey avec l'aide de Mike, il a essayé de comprendre le sport de son fils et l'encourager du mieux qu'il peut. C'est définitivement celui qui a le plus évolué psychologiquement.

J'ai beaucoup aimé l'intrigue du roman: dès le départ, l'histoire prend une tournure différente. Par la suite, une à une, les questions augmentent dans les têtes: elles se répondent les unes après les autres. Évidemment, l'intrigue n'est pas l'élément majeur du roman, mais elle est présente et fluide: elle nous donne envie de continuer notre lecture.

J'ai eu une petite anecdote avec ce roman. Plusieurs écoles au Québec ont fermé, dont la mienne, et les cours ont été suspendus. Je n'avais aucun travail, alors j'ai continué ma lecture Un mariage de convenance. Plus tard dans la journée, je me suis rendue chez mon père, où se trouve ma bibliothèque, pour environ cinq heures. J'ai fait quelques tâches, mais j'ai décidé de lire ce roman sur un coup de tête. Finalement, je l'ai fini peut-être en deux ou trois heures. J'ai adoré ma surprise, ce petit ton humoristique qui m'a fait sourire et m'a changé les idées.

Ce roman est une très belle réussite de l'auteur. Je le conseille à tous ceux qui adorent le hockey, vous ne serez pas déçus de retrouver votre sport favori dans ce roman! C'est un bon roman avant un match des Predators de Nashville ou encore après une défaite des Canadiens de Montréal! ©

Acurlywriter


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Downtown Lethbridge - Jour 4

Downtown Lethbridge Notre première activité de groupe a été de visiter le downtown  de la ville. Après près d'une demi-heure de bus...