lundi 11 décembre 2017

#23 Chroniques d'une p'tite ville (1951 - Les noces de Monique) de Mario Hade


Titre : Chroniques d’une p’tite ville (1951- Les noces de Monique)
Auteur : Mario Hade
Maison d’éditions : Les Éditions Coup d’œil
Longueur : 381 pages
Note : 4,5/5
Langue officielle : Français (Canada)


Pour ceux qui n’ont pas lu ma critique sur le premier tome, comme celui-ci est le deuxième, voici à nouveau une brève description de l’auteur. Il a déjà publié certains écrits il y a quelques années, mais il est revenu en force avec cette nouvelle série à propos d’Émile et sa famille. Il est l’un des rares auteurs québécois qui réussit à vivre de l’écriture et cet écrivain charme ses lecteurs grâce à ses histoires authentiques.

Dans ce tome, ce n’est plus l’histoire d’Émile qui est mise à l’avant. C’est davantage celle des enfants, particulièrement Monique. Nous la suivons dans son quotidien et dans les aventures qu’elles facent. Elle rencontra un garçon qui la fera craqué. Ça sera le coup de foudre, malgré tous les obstacles qui se retrouvent sur le chemin, dont Émile. Réussira-t-elle à combiner amour et famille? Une histoire à suivre…

J’ai découvert ce livre parce que j’ai adoré les couvertures et que j’ai lu le premier tome. Ma mère avec l’aide de mon frère m’ont offert les quatre tomes pour Noël l’année passée et ma fête de dix-sept ans. C’était un très beau cadeau leur part!

Le thème se déroule toujours autour de la famille Robichaud, mais elle prend un peu plus le second plan. Je dirai plutôt que le sujet est la vie de jeune fille à cette époque. Nous découvrons cette réalité à travers le personnage de Monique. Elle tombe amoureuse, emménage avec son prince charmant, fonde une famille, etc. Par contre, les problèmes familiaux restent un thème secondaire que ça soit à cause d’Émile ou des comportements de l’un de ses fils.

Les personnages étaient beaucoup mieux réussis dans ce tome-ci. Je suis complètement amoureuse de ceux-ci et je m’y suis attachée au fil des pages. Ils sont authentiques à leur réalité, unique en leur genre et tous aussi courageux les uns que les autres. De plus, les femmes ont été moins effacées ce qui m’a grandement rendue heureuse. Je n’ai aucun point négatif pour cette partie, la famille Robichaud est représentée de façon parfaite!

J’ai beaucoup aimé Monique, elle a grandement grandi depuis le dernier tome. Elle est toujours prête à aider sa mère ou ses frères. J’admire grandement le courage dont elle fait preuve. Je suis tellement contente de voir que tout se déroule bien pour elle. Malgré mon côté féministe, mon personnage préféré était définitivement Marcel. C’est un homme courageux qui a été prêt à quitter son nid familial pour protéger sa famille et lui-même. Il est légèrement effacé, mais malgré qu’il habite loin, il garde contact avec ceux qu’ils aiment. Il continue à envoyer de l’argent à sa mère et écrire à Monique malgré la souffrance que cela peut lui apporter. J’aime beaucoup sa personnalité unique qu’il est rare de retrouver de nos jours.

J’ai adoré son style qui était légèrement différent du premier. Les chapitres étaient toujours de la même longueur, assez long. Par contre, il semblait plus court tellement on s’accroche à notre lecture. Les mots choisis font ressentir des émotions et sont faciles à comprendre. Malgré leur simplicité, ils représentent bien l’époque et ceux qui ne sont plus utilisés sont expliqués de façon subtile. J’ai adoré qu’il écrive selon l’époque tout en gardant l’histoire fluide, aéré et ouverte à un public de tous âges!

Maintenant, l’aspect le plus important d’un livre : l’intrigue! On n’est pas déçus avec les milliers d’aventures qui arrivent à la famille Robichaud. Il y a toujours une question sur ce qu’il arrivera, parfois à propos de Monique, Marcel, Nicole ou encore Lauretta. Chaque personnage apporte sa part d’intrigue. Il y a beaucoup d’actions dans ce tome et ça encourage à continuer sa lecture parce qu’on veut savoir ce qu’il va arriver et comment cela se terminera. L’intrigue est très bien réussite et donne certainement l’envie de lire ce troisième tome!

J’ai une petite anecdote avec ce roman qui est assez particulière. Je suis complètement tombée amoureuse avec cette couverture. J’ai adoré les tons de bleu qu’on retrouve, ils sont très bien agencés tous ensemble. De plus, le bâtiment qui semble être une maison de l’ancien temps m’a beaucoup attiré. J’aime bien les antiquités comme mon père. Quand je l’ai vu en librairie, j’ai immédiatement lu la quatrième de couverture. Puis, j’ai découvert que ce n’était pas le premier tome. Je ne les ai pas acheté immédiatement et j’y suis retournée à plusieurs reprises avec ma mère. La vendeuse s’est probablement posée des questions! Finalement, ma mère m’a achetée le premier tome pour Noël ainsi que le dernier pour ma fête tandis que mon frère l’a complété en m’offrant le deuxième et troisième tome!

Je recommande ce roman à tous ceux qui aiment les romans de l’époque avant la nôtre. Vous ne serez certainement pas déçus avec l’authencité représenté à chaque page. De plus, c’est une très bonne lecture pour seulement se divertir. Ce livre vous donnera envie de rire, mais aussi de pleurer : préparez-vous à une montagne russe d’émotions! ©

- Acurlywriter

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Downtown Lethbridge - Jour 4

Downtown Lethbridge Notre première activité de groupe a été de visiter le downtown  de la ville. Après près d'une demi-heure de bus...