vendredi 8 septembre 2017

#5 - Des papillons pis du grand cinéma par Alexandra Larochelle

Titre : Des papillons pis du grand cinéma
Auteure : Alexandra Larochelle
Maison d’éditions : Libre Expression
Longueur : 201 pages
Note : 4/5
Langue officielle : Français (Canada)



Alexandra Larochelle écrit des histoires depuis qu’elle a dix ans : c’est à cet âge qu’a été publié son premier livre. Elle a poursuivi la sortie de quelques œuvres et a été l’invitée à plusieurs Salon du Livre au travers du Québec. Prenez note qu’elle ne ressemble pas en photo et en vrai : elle paraît beaucoup plus jeune en personne, expérience vécue! Elle a publié quelques écrits dans des revues lors des dernières années, mais elle nous revient en force avec la suite de son premier tome dans ce roman.
J’ai découvert ce roman à nouveau parce que c’était une nouveauté à la bibliothèque. Je l’ai choisi à cause de son titre qui m’intriguait et je me disais qu’avec le langage familier, je sortirais de ma zone de confort. De plus, la couverture avec un cactus et du maïs soufflé est assez intriguant. Il ne faut pas oublier la magnifique couverture rose : elle a un physique idéal pour inciter le lecteur à lire le livre.
C’est la suite d’une fille nommée Frédégonde qui se doit d’effectuer un choix. Désire-t-elle de la stabilité avec Christo ou de l’aventure avec Kendrix-Kendrix-Kendrix? Après qu’elle aura pris une décision, celle-ci aura un grand impact dans sa vie. Suivez-la au travers de ses bonheurs, malheurs, désespoirs, rencontres, etc. d’une manière assez particulière. Êtes-vous prêts pour une histoire digne d’une montagne russe?
Premièrement, il n’y a pas vraiment de thème précis. S’il fallait que j’en nomme un absolument, je dirais les aventures de la vie. Il y a des tonnes d’aventures avec leurs causes et conséquences dans ce livre. Il y a évidemment de l’amour, comme dans tous les romans que je lis. Dans ce cas, c’est un triangle amoureux qui apporte plusieurs drôles de situations et il a été abordé avec une belle originalité. Selon moi, la réussite de ce livre est définitivement la touche d’humour retrouvée au fil des pages qui nous insiste à poursuivre notre lecture jusqu’à la fin. Nous sommes sans cesse à la recherche d’une nouvelle expérience qui nous fera rire ou encore pleurer! Ça le rend particulier dans son genre en plus d’être intéressant comme histoire. Par contre, je n’ai pas lu le premier tome avant de lire celui-ci, car je ne savais même pas qu’il existait! Alors, j’aurais aimé mieux connaître le passé de Fred ainsi que de ses deux choix. Peut-être seulement quelques détails pour ceux qui sont perdus comme moi auraient été bien. Seulement pour que nous puissions choisir notre camp : Christo ou Kendrix-Kendrix-Kendrix? De plus, plusieurs valeurs sont véhiculées tout au long des chapitres : l’amour, la confiance, l’existence d’une seule vie, etc.
Malgré mes nombreux fous rires, la partie des personnages m’a déçue. Je crois que nous ne les connaissions pas suffisamment et qu’il manquait de profondeur. Peut-être que c’est parce que j’ai raté la première partie de l’histoire, mais il aurait pu avoir davantage de détails sur leur personnalité. Nous avons appris à connaître les goûts et peurs de Fred dans ses aventures. Par contre, la porte était fermée devant ses sentiments et il était rare que nous y avions accès. C’était pareil pour ses prétendants amoureux : il manquait un peu d’émotions du côté des personnages.
Il est rare que ça m’arrive, mais le personnage principal de l’histoire a définitivement été ma préférée. J’ai apprécié son caractère, ses idées folles et qu’elle reste authentique à elle peu importe ce qui lui arrivait. Elle est inspirante et nous donne l’envie de foncer dans la vie au lieu de la regarder passer : une belle petite morale.
Pour ce qui est des lieux, il en avait plusieurs et la diversité était intéressante : elle voyage un peu partout dans le monde. J’aime le concept que peu de détails sont donnés sur ceux-ci comme elle ne fait qu’y passer. Malgré cela, nous pouvons nous imaginer les endroits et s’évader davantage dans l’histoire.
Il est impossible que j’écrive une critique de ce livre sans discuter du style d’écriture employée! Elle utilise un vocabulaire familier dans son écriture, autant dans ses descriptions que dans ses dialogues. Au début, la lecture peut sembler difficile par ce nouveau style. Par contre, au fil des pages, ça devient naturel et cela ajoute une proximité avec le livre. Ça rend le tout fluide comme nous avons l’habitude à ses expressions dans le quotidien. Dans les premiers chapitres, je me disais que je n’essayerai pas ce genre à nouveau, que cela enlevait la magie des mots. Il est vrai que l’écriture n’est pas autant exceptionnelle, mais j’ai tout de même aimé le fait du rapprochement avec l’histoire. De plus, elle ne parle pas à un public qui nous est inconnu, elle nous raconte son histoire, à nous! Parfois, il y a quelques paroles que Fred nous pose à travers ses aventures, ça nous permet de réfléchir et poursuivre la lecture en se créant une opinion propre à soi-même. Ce genre aide grandement à sa finale qui est à la hauteur du roman : fantastique et divertissante!
Puis, il y avait un suspens qui a été établi dès le début du livre : qui choisira-t-elle? Kendrix ou Christo? Tombera-t-elle amoureux d’une autre personne totalement différente ou un mélange des deux qu’elle rencontrera dans l’une de ses conquêtes? C’est un mystère amoureux! Malheureusement, je pense qu’il était prévisible après quelques chapitres seulement malgré qu’elle est semée quelques doutes au cours de l’histoire. Nous avions envie d’avoir espoir qu’elle change en cours de route. Il est vrai qu’il nous encourage à poursuivre le roman parce que nous désirons connaître le vainqueur de son cœur. Le suspense est seulement légèrement présent, mais c’est correct ainsi, car c’est davantage l’humour qui fait en sorte que nous voulons finir le roman aussi vite que possible.
L'anecdote que j'ai vécue avec ce roman, c'était la première fois que ça m'arrivait. J'ai lu le deuxième tome, sans savoir qu'il existait un premier tome. Habituellement, la bibliothécaire nous avertit, mais nous devions discuter et elle l'a oubliée! Je m'en suis seulement aperçue à la moitié du roman, qu'elle avait un passé avec les deux garçons qui était  raconté dans un premier tome. J'ai tout de même poursuivi ma lecture et encore aujourd'hui, je n'ai toujours pas lu son premier tome!
Pour ma part, je conseille ce livre à des adolescentes qui ont envie d’oublier pour un instant leur peine d’amour ou encore tous les travaux d’école qui les attendent. Je pense qu’il faut une certaine maturité pour comprendre le livre et son contenu. Alors, je suggérai de le lire à seize ans comme cadeau de fête! Je vous assure que Fred vous fera oublier vos soucis avec les siens et que vous vous sentirez réellement son ami. Ça sera comme si vous vous connaissiez depuis des années même si ça fait seulement quelques heures ou jours : ça dépend du temps que vous prendrez à le dévorer.
Acurlywriter©

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire